training center 17 - humilité courage
   la réalité du combat :
 
Quand quelqu'un doit faire face à une situation avec beaucoup de stress comme une agression personnelle, il se produit plusieurs changements physiologiques.
 
En premier lieu, il est normal que se produise une montée d'adrénaline pour augmenter la force et la prise de conscience, ce qui implique de nombreux effets adverses. Les jambes sont les premières à le noter, la circulation sanguine se modifie et le controle que nous avons sur elles est altéré, leurs dextérité devient très limitée et les jambes se préparent pour pour une fonction élémentaire : courir (instinct de survie). Non seulement la circulation augmente pour remplir et renforcer les muscles qui vont entrer en action, mais en plus les signaux neurologiques pour cette action augmentent également. Quand c'est le cas, les jambes répondent moins à d'autres types d'action et tremblent ou se rédissent. Ensuite, c'est l'habileté motrice du reste du corps qui se trouve réduite, les bras surtout, car de nouveau, les grands groupes musculaires reçoivent un plus grand flux de sang et d'information neurologique pour permettre les actions de force les plus élémentaires et sans la moindre complication. Le flux sanguin qui augmente dans les membres pour tendres les muscles n'exige pas seulement un effort de la part du coeur qui commence à battre rapidemant, mais également du processus respiratoire pour mieux oxygéner le sang. Le corps se fatigue et les organes interne ne peuvent pas donné tout ce qu'on exige d'eux. Un autre symptôme, qui apparait quelque temps après le début du processus c'est l'altération et la flixité de la vue, quand nous percevons que ce que nous avons directement devant nous. (effet tunel) Cela se doit à divers changements physiologiques et à l'altération des fonctions corporelles. Il fait pourtant bien comprendre tout cela, si attendre et si entrainer. Le dernier symptôme que nous expliquerons est la perte de mémoire à court terme, qui peut être gravement atteinte et conduire l'individu à ne fonctionner qu'avec la mémoire à long terme et avec les insctincts émotionnels et élémentaires. Ceci peut engendrer plus de peur et de stress car nous pouvons oublié ce qui s'est passé et ou nous étions durant l'affrontement, cela peut aller jusqu'à l'inhibition du corp. Chez les femmes violées l'inhibition est souvent déclenchée. L'instinct de survie pense que c'est la seule facon de survivre.Il faut savoir que nous avons pas tous la même résistance au stress . Il faudra auussi prendre en compte le travail mentale et physique (entrainement). Ce qui veut dire que nous devons travailler les excercices de façon répétitif pour enregistrer les habilités dans l'action musculaire à long terme (ou dans la mémoire du muscle) pour ne pas dépendre du procesus de la pensée (l'intellect), il faut que sa devienne des automatismes a se moment la une reponse motrice naît avant qu'il n'y ait conscience. De plus toutes actions qui ne passent pas par l'intellec demande un temp de réaction plus court, donc on devient plus rapide dans le temp de réaction.
*Une respiration forcée aidra à controler l'influx sanguin et à retarder l'effet du stress.
Tous ça pour dire qu'il vaut mieux donc travailler avec notre cerveau et respecter les reflexes de survie et tous se processus et les utiliser intelligement en supprimant tous les blocages qui peuvent freiner leur spontanéité, blocage qui viennent principalement du néo-cortex, l'intelect. Mais et surtout de l'émotivité toujours par une autre partie du cerveau d'ou l'importance de controler ses émotions et faire le vide. (ne pensez pas le combat à l'avance cela pourrait interférer dans le processus de reaction instantanée). Si vous n'êtes pas prés mentalement toutes vos techniques ne seront qu'aléatoire, l'importance dans le combat en ce qui concerne vos deux bras et vos deux jambes c'est la facon dont vous pourrez les utiliser au maximun de leurs éfficacité. Il faudra pour ça obtenir une gande connaissance de soi en passant par l'acceptation de la defaite et de la blessure, l'ultime contôle de vos émotion sera de passer par l'acceptation de la mort au combat.